Edito du président de la FDCF Jean Pierre Gonet

Edito du président de la FDCF Jean Pierre Gonet

Cher(ère) Collègue,

Votre Fédération se mobilise dans les dossiers présents. Depuis 2 ans, les difficultés pour exploiter nos commerces se répètent. Gilets jaunes en 2018 et 2019, grèves lors des négociations pour le régime des retraites et la fin des régimes spéciaux en 2019 et en 2020, pour finir, la crise du Covid 19 avec la fermeture de nos magasins pendant deux mois.

Beaucoup de nos collègues sont impactés depuis des mois et la gestion des magasins se complique. Nous n’avions pas besoin de tant d’obstacles.

Nous espérons que la casse sera limitée, il reste encore de nombreux professionnels qui défendent et distribuent des produits français ou européens de qualité. Cette réalité nécessite un lobbying fort, en liaison avec les autres fédérations professionnelles pour faire entendre notre voix. Nous sommes plus forts avec la CDF (Commerçants de France), la Confédération des Commerçants de France, la Fédération Nationale des Centre-ville, La Fédération Nationale de la Maroquinerie, toute la Filière du Cuir avec le Conseil National du Cuir, Depuis quelques années, nous avons créé une association CPA (Chausseurs et Podologues Associés) qui nous permet d'échanger des informations avec les professionnels podologues et d'intégrer des modules d'information sur les problèmes du pied à travers des formations. 


En 2016, la Fédération a été reconnue syndicat représentatif pour les commerçants de la chaussure.


Votre Fédération s'investit sur tous les fronts, ainsi bien défensifs, comme je viens de l'évoquer, que offensifs par un dialogue social fort, une formation de nos forces de ventes, comprenant un CQP et par une sensibilisation à une évolution, actualisation de nos points de ventes.


Pour une fois, nos demandes ont été entendues, après une rude bataille menée contre les grands magasins et les multinationales. Les dates de soldes ont été reculées de 4 semaines ; nous allons demander qu'il en soit de même et de façon pérenne pour les soldes d'hivers. Un autre dossier a été marqué par un (début) de revirement sur les implantations périphériques, nous demandons un moratoire sur ces grandes surfaces qui minent le commerce de centre-ville mais aussi impactent de façon considérable des zones agricoles. Nous nous battons AUSSI contre les ventes privées et opérations de déstockage (type Black Friday) que les grandes chaînes sont obligées de faire compte tenu du désintérêt de la clientèle pour ces produits à bas coûts importés en très grandes quantités et maintenant difficiles à écouler. L'ensemble des commerçants dénonce cette forme de vente qui détruit les marges et fait disparaître son caractère événementiel des vraies soldes qui fait son succès auprès des consommateurs.


Une autre difficulté est apparue avec les ventes sur Internet par des entreprises étrangères qui se soustraient à l’impôt et peuvent ainsi proposer des produits sans-cesse remisés. Nous réclamons plus de justice fiscale et commençons à être entendu au niveau de l’Europe. De plus, le modèle Internet des Pure-Players a fini par montrer ses limites, surtout dans notre secteur. Ainsi, Spartoo, après avoir racheté un fabricant (GBB) de chaussures d’enfants et la chaîne de magasin André propriété du groupe Vivarte, avec le “succès” que l’on sait. Au même moment, Sarenza était vendu au groupe Monoprix. Ces mariages démontrent la difficulté de survivre en ne restant qu’une vitrine virtuelle. Les coûts pour exister sur le Net sont énormes et les frais de distribution sont prohibitifs avec des taux de retour importants.


Voilà parmi les nombreuses actions portées par votre Fédération. Aujourd’hui, il est important de nous serrer les coudes et que tous ensemble nous soyons une force représentative face à ces mutations économiques.


Croyez bien que votre adhésion renforce encore plus la représentativité de notre Fédération auprès des pouvoirs publics et dans sa démarche partenariale. Notre objectif principal étant la défense de l'avenir et la pérennité de notre profession.


Nous sommes présents aux différents salons, sur le nouveau site internet. Notre secrétariat fédéral est à votre disposition pour vous informer et répondre à vos interrogations.
Nous vous prions de croire, Cher(ères) Collègues, à l'assurance de nos sentiments dévoués et cordiaux.
 

Jean Pierre Gonet
Président de la FDCF


2020
Imprimer


Si vous voulez vous tenir informé(e) de l’actualité et événements importants concernant la FDCF, abonnez-vous à notre newsletter.